Cage de chasteté : Souris ! Le petit oiseau ne peut plus sortir !

cage de chasteté humour soumission

Jusqu’ici, je connaissais les jeux à base de cage de chasteté dans le cadre de séances. Mais je viens de découvrir à quel point la sexualité masculine contrôlée (SMC) pouvait améliorer la vie des soumis, de leur domina et de leur entourage en général. La cage de chasteté ravive la flamme dans le couple et améliore la vie domestique voire professionnelle. Elle est aussi utilisée contre la masturbation compulsive. C’est ce que m’a révélé le mémoire de fin d’études de Cerise Bustarret, sexologue spécialisée dans les pratiques BDSM. Je suis ravie que cette pratique soit enfin prise au sérieux. Pour en partager les clés, j’ai interviewé Cerise sur ses recherches.

Maîtresse Gladys : La sexualité masculine contrôlée (SMC), le terme est étrange pour parler de chasteté. S’il y a chasteté, il n’y a plus de sexualité, non ?!

Cerise Bustarret : Par différentes pratiques et approches, la SMC consiste pour un homme à confier sa sexualité à quelqu’un d’autre, qui va le guider et/ou le diriger. Contrôler la sexualité la modifie nécessairement, avec des effets variés selon les hommes et selon l’approche des détentrices des clés. Les questions de désir, d’excitation et de plaisir sont mises en jeu de manière singulière, ça peut accroître comme dompter ces différentes dimensions selon les cas. La frustration est un des moteurs fondamentaux des pratiques BDSM. Elle est à distinguer de l’inhibition, qui serait plus proche de la castration. Même si la chasteté peut aussi viser à “désexualiser”, ne pas avoir “le droit de” donne le plus souvent “envie de”. Même sans pratiquer de masturbation ou de coït, on peut “être sexuel”, au sens où le corps et l’esprit sont parfois encore plus réceptifs et dirigés vers les stimuli sexuels. C’est une sexualité, simplement elle ne tourne plus de manière compulsive autour du pénis du Monsieur… quoi que. 

Il existe aujourd’hui, de nombreux modèles de cage: en plastique, en silicone ou en métal. Attention, cette dernière matière sonne sous les portiques de sécurité… La cage et sa clé, est-ce indispensable ? 

La cage est un symbole. Une fois que Monsieur a le sexe encagé et que Madame détient la clé, il est dépossédé de l’accès matériel à son sexe. Mais pour certaines personnes, ça n’apporte pas grand-chose, ce qui leur importe, c’est d’avoir confié leur sexualité à quelqu’un. En se retenant de se toucher ils prouvent leur engagement, ça les renvoie à la responsabilité d’être un bon soumis. Quelque part, la cage fait le boulot pour toi, c’est comme si tu étais sous tutelle. Mais c’est très fort de porter la cage toute la journée, c’est un rappel constant à la domina, au fait qu’on lui est soumis. 

Comme une alliance te rappelle ton mariage… 

Oui mais la cage, c’est plus efficace !

Comment as-tu enquêquêté pour ton mémoire ?

Y a eu quelques études pas très abouties sur la question, notamment celle d’une québécoise qui a interviewé une centaine de personnes. Pour avoir un spectre plus large, j’ai balancé sur les forums un questionnaire d’une centaine de questions. J’ai eu environ 300 réponses, plein d’échanges écrits et une dizaine d’entretiens. 

Cage en plastique

Il y a mille et une façons d’aller se faire encager…

Oui, par exemple ça n’a absolument rien à voir de donner du piquant à une vie masturbatoire monotone de célibataire en jouant à être contrôlé par une inconnue via une application mobile (inconnue dont on se fiche au fond des motivations), et d’être capable d’encaisser ne serait-ce qu’un jour de privation en présence d’une femme qu’on désire sexuellement. Encore une fois, ça dépend de l’aspiration des uns et des autres. Les femmes peuvent vouloir attiser le désir de leur soumis pour elles, s’assurer de l’exclusivité, avoir la paix, avoir un moyen de pression… Les hommes quant à eux, peuvent rechercher une excitation constante, espérer des stimulations fréquentes même sans autorisation de jouir, être apaisés par le fait de ne plus avoir à gérer leur excitation. Quelqu’un peut claironner qu’il est en cage depuis deux ans alors qu’il sort quelques minutes tous les trois jours et jouit chaque semaine. Ce n’est pas la même réalité que celui qui est encagé seulement depuis deux mois, mais sans jamais pouvoir se toucher.

Certaines dominas professionnelles sont spécialisées dans le port et la gestion de la cage de chasteté…

Oui mais elles ne font pas que ça, parce que ce n’est pas rentable pour elles. Gérer des soumis encagés à distance, on peut croire que c’est facile mais en vérité, c’est très chronophage.  Surtout au début, certains hommes ne peuvent pas rester plus de deux heures en cage sans péter les plombs, c’est l’enfer pour eux et pour la domina. Rémunérée ou pas, c’est une charge mentale conséquente de détenir les clés d’un homme.

Comment fonctionnent les jeux à distance avec une cage de chasteté ?

25% des hommes encagés n’ont personne pour garder leur clé, du coup, ils le font à travers des applications, soit en se remettant à quelqu’un qu’ils ne connaissent pas, soit avec des logiciels qui génèrent des durées aléatoires. Il y a alors des systèmes de cadenas à usage unique en plastique, où on envoie la photo avec l’heure de la mise en cage comme preuve.

Tu peux aussi congeler tes clés dans un énorme bloc de glace, il faudra minimum 24h à ton soumis pour les récupérer. Enfin ça c’est si il est honnête, et s’il ne l’est pas l’entreprise est vouée à l’échec de toute façon, parce que soyons claires, il est possible d’enlever au moins partiellement la plupart des modèles. Il y a aussi des boites à codes. Ou bien on peut envoyer les clés par la poste, si le mec supporte de n’être libéré que toutes les trois semaines… C’est une véritable logistique que la partenaire doit gérer. C’est comme se retrouver avec un mineur irresponsable, t’es son tuteur, tu dois le coacher, lui donner des directives.

cage de chasteté cerise bustarret sexologue
cage en métal

Est-ce que c’est dangereux ? Combien de temps peut tenir un homme encagé sans éjaculer ? 

Il peut tenir toute sa vie s’il possède un modèle qui permet une bonne hygiène. Des gens s’imaginent que si on n’expulse pas les fluides corporels, c’est un problème, mais ce n’est pas fondé. Le corps évacue naturellement les substances constitutives du sperme comme pour le reste des cellules mortes. La seule question de santé, le seul danger potentiel, c’est que les hommes ont des érections nocturnes qui maintiennent l’élasticité du corps caverneux. Si l’érection ne se développe jamais complètement, les tissus des corps caverneux peuvent perdre prématurément leur élasticité et créer des troubles érectiles. Pour le reste, aucune étude scientifique ne permet d’affirmer qu’un port prolongé est risqué. 

En même temps, pas mal de pratiquants ont plus de 50 ans, un âge où l’érection est plus qu’incertaine. Donc foutu pour foutu… 

Oui pour ce profil d’hommes le problème devient un atout. On constate que les premières expériences de soumission chez certains hommes, coïncident avec le moment où ils ne parviennent plus à avoir des érections aussi dures qu’avant. Peut-être qu’ils se disent qu’autant varier les plaisirs.

Est-ce que la cage de chasteté peut restaurer le désir au sein du couple?

Comme on l’a dit au début, le fait de ne plus avoir le droit d’avoir des interactions sexuelles avec une partenaire, peut nourrir un désir qui s’était émoussé. Certains couples trouvent dans la cage une révélation parce que ça laisse la main à la femme, ce qui crée une nouvelle dynamique qui n’avait pas été explorée. Certaines se servent de la frustration de leur mari comme carotte pour le faire changer sur d’autres aspects que la sexualité.

Parlons maintenant des bienfaits de le SMC sur les encagés eux-mêmes. Les témoignages que tu as recueillis sont éloquents : meilleure estime de soi, gain de confiance, perte de poids, gestion financière, on gagne un temps fou et des capacités parce qu‘on n’est plus envahi par le sexuel, le porno… C’est paradoxal mais encagé, on se sent plus libre. Whoua c’est du développement personnel !

Parfois on a besoin d’un coach sportif , sinon on ne parvient pas à s’y mettre. Comme il y a une autre personne impliquée, l’homme aura le désir de plaire, de faire plaisir, de ne pas décevoir. La SMC fait appel au sens de l’engagement. La domina ou la compagne va fixer des objectifs : tu vas perdre du poids, ne plus dépenser ton argent pour des choses futiles, arrêter de regarder du X ou faire le ménage. Tenir quelqu’un par la cage, c’est avoir un ascendant sur lui et pouvoir utiliser cet ascendant comme un levier pour améliorer l’autre.

Les fabricants d’aspirateur devraient fournir une cage avec chaque modèle vendu, ce serait un fabuleux argument marketing ! Parlons maintenant masturbation compulsive. La cage de chasteté peut-elle être un remède efficace ?

Oui mais ce n’est pas si simple. Il ne faut pas se contenter de donner la clé à quelqu’un qui te la rend dans trois semaines, parce que là, l’encagé va directement chercher la meuleuse au bout de 24 heures pour pouvoir se libérer. Ça n’a pas de sens. C’est comme un sevrage, il faut y aller mollo. 

La masturbation compulsive, c’est une routine qui est ancrée dans le corps depuis des années. Il faut graver une autre habitude, ça prend du temps, de la répétition. Et la volonté ne suffit pas. Sinon, les gens qui ont des addictions n’auraient pas autant de mal à arrêter à partir du moment où ils souffrent. Et la privation pour la privation, ça ne marche pas. 

 

cage de chasteté esthétique bijoux

Comme dans tout sevrage, il y a un vide qu’il va falloir apprivoiser…

Oui et le vide il faut commencer par le remplir d’autre chose. Certains vont compenser par du sport, du ménage etc. Il y a des femmes qui mettent leur mec sous clé et ne précisent pas jusqu’à quand il va devoir rester tranquille, 10, 15, 30 jours. L’incertitude est vécue par certains comme une excitation. Mais l’homme peut aussi se sentir délaissé, c’est l’inhibition dont on parlait au début, qui est désexualisante. Rien ne remplace le lien à l’autre, la domina, la compagne, c’est fondamental. L’effort, le sacrifice que l’on fait pour l’autre, ça donne du sens. Certains disent (ré)apprendre la patience, le respect du rythme de l’autre, bref ça permet parfois de faire sortir certains hommes d’une sexualité auto-centrée. 

En fait ce qui est intéressant c’est la dimension du jeu, non ?

Oui, la contrainte aide à la créativité. Comme l’homme n’a plus accès à son sexe, sa sexualité peut se réinventer, s’élargir si je puis dire. Et ça peut être ludique: “on dirait que tu n’aurais pas le droit de faire ci, de faire ça, par exemple, pas le droit de me pénétrer. Mais tu peux me faire un cunnilingus, et je peux explorer ton anus… Dans les années 50, les fondateurs de la sexologie proposaient une solution aux problèmes du couple (absence d’érection, vaginisme…) : le Sensate Focus. “Pendant 15 jours, vous n’avez plus droit à la pénétration”. L’idée est notamment d’épargner à la femme l’angoisse d’être pénétrée et à l’homme le stress de la performance. Le couple doit faire autrement, ça les oblige à communiquer, à explorer de nouvelles zones érogènes, de nouvelles pratiques,  par exemple s’enregistrer et envoyer un audio à l’autre pour faire plus attention à la voix de l’autre. Le limitatif ouvre des portes.

Ça libère l’homme de ce diktat de la virilité qu’est la bandaison. Paradoxalement, perdre le pouvoir permet de gagner en liberté. 

Dans le BDSM les adeptes de la soumission affectionnent de ne pas avoir à décider, de se lâcher la grappe sur cette pression. Un addict au sexe a souvent un problème de stress, d’anxiété souvent lié à la performance. S’il se fout la paix, qu’il n’a plus rien à prouver, il peut libérer son esprit pour autre chose. Et puis, la pratique de la cage de chasteté, c’est une façon de confier ton problème à ta domina, ta partenaire. Ce n’est plus ton affaire. Quelque part, tu te reposes sur l’autre. Après, je le répète, ça peut être un poids sur les épaules de la femme.

Aujourd’hui que les gens ne croient plus en Dieu, ils se confient à une Déesse…  L’efficacité reste la même. Tu devrais envoyer ton mémoire au Vatican, la cage permettrait de venir à bout de la pédocriminalité dans l’Église. Les prêtres iraient remettre la clé au pape au moment où ils présentent leurs vœux de chasteté. 

Tu rigoles mais ma grand-mère qui est hyper catho, quand je lui ai parlé de mon mémoire, elle a trouvé ça génial. Elle a entendu « chasteté, privation », ça lui a plu. L’idée de se contenir, ça parle à des sphères différentes de la morale. 

C’est vrai ma bonne dame, la société est trop permissive non mais où va-t-on ? Merci Cerise Bustarret pour ce mémoire que toi, soumis, tu peux lire en intégralité ICI.

Illustration de Une : Clarence Etienne

Cet article a 3 commentaires

  1. punit80

    ma maitresse ma imposer pour mon biens une cage de chasteté en inox avec un prince albert incorporé qui interdit tout retrait temps que la cage est en place pour sont plaisir est sont plus grand bonheur je la porte en permanence 7/7 24H/24H elle parle de coller la serrure pour que je la porte a vie

  2. Julia Shiva

    Qu’il est bon d’être soumis (e) à sa Déesse, de lui appartenir, et d’être encagée. D’être féminisée, et de de devenir sa petite salope. Sous cage. 👠👠💅💅

  3. jouet bertrand

    merci d’avoir résumé 135 pages par des questions pertinentes, et découvrir que l’université s’intéresse aux cages de chasteté est une jolie surprise…

Laisser un commentaire