Décidemment, c’est la saison des arts de la table chez Gladys

forniphilie shibari

On ne joue pas avec la nourriture ? Pas chez Gladys en tout cas. En ce moment, je coche mes 5 fruits et légumes par jour.  J’ai fait une nouvelle séance à base d’asperges glisseuses, concours de grains raisins crachés dans à la face et carpaccio au bout de mon talon aiguille. L’heureux élu fût soumis MÔNTÖRDÜ, un modèle de table IKEA que je viens d’acquérir. Evidemment, le meuble a été livré en kit. Inutile de préciser qu’il a fallu que je le monte et le démonte. Bon, mon MÔNTÖRDÜ ne va pas raconter tous les menus détails de ce déjeuner haut en couleur et en saveur. Mais ma table passe à table, elle révèle ses impressions.

« On avait convenu d’un scénario très centré sur la nourriture, je pensais naïvement avoir déjà tout vu, mais Maîtresse Gladys a su, très intelligemment, me surprendre et cela de la plus belle des manières, car tout était parfait de A à Z. Son plaisir, car on vient tout de même en premier lieu pour les plaisirs de sa Maîtresse, donc son plaisir coïncidait à la perfection avec mes désirs de soumission. On était si en phase et si en symbiose dans la réalisation de tous ses ordres, que l’on a pas vu le temps et que personnellement je n’avais aucune envie de m’en préoccuper. Tout me donne envie de revenir, de par sa chaleur humaine, de son accueil, de ses désirs, et surtout ma vénération pour Maîtresse Gladys qui ne cesse de croître… »

Photo : Thomas Duval

Laisser un commentaire