Cuisson des fesses à poing pour Mister BonduELLE

mister Bonduelle

Suite des aventures de mon légume favori : Mister BonduELLE a servi de cobaye pour l’initiation d’une jeune femme. Loreleï m’avait fait part de son désir d’apprendre en matière de domination. La belle a quelques énergumènes à dresser dans sa vie privée. C’est avec joie que j’ai prêté main forte à ses ambitions. Et Mister BonduELLE a donc donné de sa personne, pour cette leçon de chose. Son compte-rendu :

« Pour former des champions, un entraînement est nécessaire. Courses, boissons hyperprotéinées, soulevé de fonte le tout encadré par un coach cramoisi et gueulard pour obtenir des…bourrins bien formatés. 

Pour une reine chez les abeilles, un peu de gelée royale et de steaks de puceron servis par des ouvrières docile. Mais bon, le statut de pondeuse éternelle c’est pas trop glamour.

Pour les dominas en revanche, point de documentaire de National Géographic. Pas de montée de marches en petites foulées (avec les talons aiguilles ce n’est pas pratique) mais un légume soumis docile qui sert naturellement de défouloir, une élève sadique et assidue et bien sûr la bienveillance machiavélique de Maîtresse Gladys. 
 
Préambules sanitaires et de sécurité. L’élève Lorelei goûte mes massages de pieds, mon suçage de talons façon légume goulu, la technique de la claque que Maîtresse Gladys applique sur la joue droite, laissant libre cours à sa disciple sur la gauche. Grâce à leurs efforts combinés, le légume a très vite mûri.
 
Passage obligé dans les jeux d’impact: le trio FMF (Fessées Martinet Fouet). Des zébrures et autres marques sur les fesses et les épaules. Des douleurs vives et cinglantes, entrecoupées de souffles et de caresses pour « saisir le légume sans l’épuiser ».
 
Ensuite ficelage du légume pour le farcir. Finalement, on finira par une pincée de tétons. Les faire tourner fera couiner le légume que les dominatrices auront plaisir à farcir par le haut.
 
Discussion finale sur l’art et la littérature : Pléthora, Œuvre éphémère au rouge par Maîtresse Gladys (voir illustration) et piètre imitation de Sartre, les Mains Sales…
 
Mister BonduELLE »

Laisser un commentaire