L’humilité, qualité première du bon soumis

Maîtresse Gladys humilité soumis

Étant donné le sort que je te réserve, ton orgueil, tu vas devoir le mettre en sourdine. Cette soumission à mon bon vouloir, est la clé pour toucher du doigt la vérité : ta juste place est à mes pieds. De cet abandon, cet effort d’humilité, tu en tireras jouissance et force.

Pas facile d’être un homme libéré. Tu es victime de tellement d’injonctions qui t’obligent à faire tourner le monde autour de ton fion. Tu dois sans cesse montrer que tu es le number one, le male alpha et sa montre Oméga, la plus grosse bien sûr ! En réunion, tu cherches toujours à avoir raison. Tu jalouses ton collègue parce que ses dividendes sont supérieurs aux tiens. Ce n’est jamais assez, ton égo boursouflé finit par te dévorer, te rendre malheureux.

En détresse, tu débarques chez Maîtresse. Chez moi, tu n’as plus le droit d’élever la voix. Te voilà nu comme un ver, fini les apparats, les comparaisons, les optimisations et les ruminations stériles de ton esprit. Ton égo, je m’en charge. Pas question de l’éliminer, le fameux moi rabâché par la psychanalyse, n’est pas un problème en soi. Simplement, je le remets à sa juste place, à savoir à mes pieds chaussés d’escarpins vernis noirs qui brillent comme de ténébreux joyaux. Comme tu peux le constater, j’ai de nouveaux bas. Les losanges de la résille t’hypnotisent, tel un tableau de Vasarely et ses effets d’optique.

Il suffit alors de m’obéir, de te plier à ma volonté. Rien n’est compliqué. Tu prépares le thé, tu en mets à côté, tu te prends une raclée génératrice d’endorphines. Dénué d’esprit pratique, tel un éléphant dans un magasin de tisanes, tu sembles te battre avec la boule à thé. Punition : j’accroche la boule à ton crochet anal et je t’oblige à rester les fesses en l’air au-dessus de la théière. Pendant que ça infuse, j’appelle ma copine Maîtresse Innana.

– Je voulais te remercier pour ton article sur le détournement des objets du quotidien qui m’inspire beaucoup en ce moment.

– Une fois que le gingembre aura parfumé ton thé, n’oublie pas la pratique du « figging ». Tu récupères la racine épluchée et tu l’insères dans l’anus de ton soumis. Une douce chaleur va l’envahir. Comme ça tu feras des économies de chauffage. Ah ! Les bienfaits insoupçonnés du gingembre !

Mon pauvre soumis en pleine cure d’humilité ! certes la situation n’est pas aisée mais là, tu es au plus près de ta vérité, débarrassé de tout orgueil. Tu n’as plus à lutter, à te donner l’illusion que tu peux adapter la réalité à ta personne. Tu savoures les joies de l’acceptation, en accueillant les choses comme elles sont, dictées par mon bon plaisir.

L’heure tourne, c’est déjà terminé. Quel dommage ! Tu vas te rhabiller et bientôt reprendre tes habitudes d’excité. Cependant, médite cette expérience. Et si loin d’être une faiblesse, l’humilité vectrice d’assurance et de confiance en soi, devenait une valeur de survie. En ces temps troublés, ne parle-t-on plus désormais que de héros du quotidien en référence aux infirmières et autres professions essentielles ? L’époque qui s’annonce, n’est plus à la folie des grandeurs : les détenteurs du pouvoir politique se montrent désormais impuissants, au bord de la crise de nerf. Les stars de la chanson ne peuvent plus donner de concerts, celles du cinéma tournent difficilement, les aventuriers ne voyagent plus qu’au bout de leur balcon. Voilà qui pose question : qu’est-ce que cela signifie « être au top » aujourd’hui ? Tu as deux heures pour rendre ta copie, sinon punition !

Cet article a 4 commentaires

  1. Carole

    Première qualité d’un soumis, voici sa définition du Larousse « Sentiment, état d’esprit de quelqu’un qui a conscience de ses insuffisances, de ses faiblesses et est porté à rabaisser ses propres mérites .. »

  2. jouet bertrand

    humilité je cris ton nom
    humilité j’écris ton nom,
    humilité deviens ma liberté…

  3. Velvet2102

    Surprenant mais au combien prenant. Voilà qui suscite de l’intérêt quand on apprecie être confronté à la rigueur… De belles joutes en perspectives…. Qui sait… 🙂

  4. Jerry OX

    Merci beaucoup divine maitresse pour cette lecon de choses qui me laisse tout chose ! Pour vous servir avec une joie intense…

Laisser un commentaire