Sub lifestyle : un soumis, une poire, un plug

détournement pub bdsm une femme une pipe un pull

Pour être un soumis de ton époque, bref un homme, un vrai comme j’aime, voici ce que tu peux t’offrir pour Noël. Ainsi détendu, tu verras la vie du bon côté, pile ou face, pile ou fesses, pile poil sous les doigts de ta Déesse. Revue de lifestyle

« Jamais sans ma poire » c’est le slogan de l’homme du XXIème siècle. La poire à lavement est désormais l’objet indispensable de tout trou de balle qui se respecte. L’homme qui n’a pas connu les joies de l’orgasme prostatique à 50 ans, a raté sa vie. Dans les années 70, un slogan publicitaire raffiné avait eu grand succès : « une femme, une pipe, un pull ».

lifestyle tendance seventees

L’évolution heureuse des mœurs donne ainsi en 2021 : « un soumis, une poire, un plug » (voire magnifique photo de Une). Et oui, cher soumis, nous sommes passés de « Peace and Love » à « Piss and fuck ».

Lifestyle bdsm noel cadeau

Une clochette, pourquoi ne pas l’accrocher à tes coucougnettes ? Cela me ravira. Ainsi je saurai toujours où tu es. Juste en tendant l’oreille, je pourrai vérifier que ma fée du logis, ou fée clochette ne chôme pas… Mais bon, je ne m’emballe pas. Un soumis fera toujours le ménage de travers comme une grosse cloche… de Noël.

lifestyle soumis sub

Comme disait le poète, « Fous ta cagoule où t’auras froid, t’auras les glandes, t’auras les boules ». Notre époque voit le retour du loisir créatif et les hommes se mettent au tricot (la preuve). Confectionne-toi une belle cagoule qui gratte. Et n’oublie pas ensuite le string assorti.

Peut-être pour Noël de l’année prochaine. Si toi soumis, tu veux investir dans un business d’avenir, envoie-moi tes sous. J’aimerais commercialiser sous la marque Maitresse Gladys, de l’huile de noix bio et des casse-noix.

Bon ça c’est plus un cadeau pour moi, parce que quand même ! je le vaux bien, bande de vauriens ! Voici mes nouvelles Moon Boots en vue des sports d’hiver. Comme ça pour réchauffer mes pieds divins, je n’utiliserai plus de la peau d’animaux morts. Ah cette Maîtresse Gladys, elle a toujours un (arrière) train d’avance !

La publication a un commentaire

  1. jouet bertrand

    votre humour, votre humeur me fait presuqe aimé Noël…

Laisser un commentaire